FLH80 contre FLHTCU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

FLH80 contre FLHTCU Empty FLH80 contre FLHTCU

Message par NessII le Lun 11 Juil 2016 - 12:15

Cette fois, j'ai la preuve !
Je me demandais pourquoi j'avais des problèmes avec mon touring alors que mes souvenirs étaient beaucoup plus décontractés. Et j'ai retrouvé des photos profil de mes deux machines, ma FLH80 modèle 1982 et ma dernière FLHTCU modèle 2006. En mettant ces deux photos côte à côte dans la même taille, on voit très bien l'évolution du touring sur 25 ans d'écart.
 
Voir les photos : à gauche ma FLH80 en 1982, et à droite mon actuelle FLHTCU datée de 2006.
 
Vue de l'avant :
FLH80 contre FLHTCU 28159026941_36b423a965_cCapture20160711a
On constate facilement que le réservoir est beaucoup plus haut. La console du compteur était était à hauteur des "passing", donc du bas du phare, et maintenant la trappe à essence est à hauteur du haut du phare. Les cache culbu (les soupapes) sont plus haut que le garde boue avant, alors qu'ils étaient nettement plus bas. Et tout le moteur est logé plus haut puisque le nez de cochon (le bout de vilebrequin) était plus bas que l'axe de roue alors qu'il est maintenant un chouia plus haut.
 
Vue du milieu :
FLH80 contre FLHTCU 28132661492_01df535910_cCapture20160711b
La selle a conservé sa hauteur semble-t-il, et donc, maintenant, au freinage, on s'écrase les c***illes sur les queues de soupapes alors qu'avant on passait largement au-dessus. On voit encore que la batterie était plus bas sous la selle, pour baisser encore un peu le poids.
Si on ajoute que la machine est, au total, plus lourde, ben c'est pas la joie !
 
Vue de l'arrière :
FLH80 contre FLHTCU 28132661092_0b31eb164b_cCapture20160711c
Et ici, c'était vraiment génial. L'axe de la roue arrière passait très nettement au dessus de l'échappement, et comme le garde boue était articulé, j'ai pu changer ma roue arrière, enfin réparer le pneu, au bord de la route, en mettant un cric à droite et sur la béquille à gauche. Pas besoin de la monter sur un pont ni de tout démonter. Ca m'était arrivé au Danemark : un garagiste du coin m'a réparé mon pneu et j'ai pu continuer ma route une heure plus tard.
Et vous noterez encore que le coffre était détachable en quelques secondes, juste une serrure à tourner.
Tiens, je constate aussi que le passager est maintenant perché bien plus haut, au moins dix centimètres.
 
 
Elle était formidable ma FLH80, facile, légère, maniable. Et avec sa boite 4, un couple impressionnant, une souplesse reposante. De 40 à 140 sur le même rapport de boite. Je ne changeais jamais de vitesse. J'ai été dans l'herbe ou sur la neige ou dans le sable sans aucune angoisse. La seule fois où je l'ai posée sur le pare choc c'est en essayant un demi tour sur une petite départementale en montagne. Sinon, aucun problème.
Bon d'accord, le frein avant, valait mieux le prévenir un moment à l'avance si on voulait quelque chose. Et puis y'avait pas douze compteurs dans le pare brise, seulement le compteur de vitesse sur le réservoir. Mais un moteur comme ça il suffit de l'écouter, et puis il est increvable. Et c'était pas une courroie arrière, c'était une chaîne. Mais je la changeais en moins d'une demie heure.
 
Elle était formidable ma FLH80. Vu la tronche des passants je l'avais appelée Nessie, comme le monstre du loch Ness. On voyait moins de Harleys en 1982.
Si vous en avez une d'occase, en très bon état, faut voir, à échanger contre ma FLHTCU ...
NessII
NessII
Interested
Interested

Masculin Son Age : 71
Ville et C.P : Nord Bretagne
Harley-Davidson : FLHTCU Ultra Classic
Date d'inscription : 12/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum