Les conséquence aberrantes du C.I.S.R 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les conséquence aberrantes du C.I.S.R 2011

Message par WebMaster le Lun 12 Sep 2011 - 11:16

C'est à nouveau reparti pour un Tour. Nos gouvernants prêtent une oreille complaisante aux ayatollahs de la Sécurité Routière, et nous pondent toute une série de mesures visant en théorie à protéger le Français contre lui-même en l'infantilisant, mesures liberticides mais cherchant en réalité à ponctionner encore plus le portefeuille du Français moyen en lui laissant croire à une cause de salut public. Hypocrisie !....
Quelles sont les principales mesures sorties du chapeau de ce CIRS fait sans aucune concertation en amont :

- Les panneaux indiquant la présence de radars fixes seront supprimés de même pour les cartes d'implantation des radars
- Les excès de vitesse de plus de 50 km/h seront désormais qualifiés juridiquement délit, dès la première infraction
- Les avertisseurs de radars seront interdits (reste à définir le type d'appareil visé)
- 1 000 nouveaux radars seront déployés d'ici à la fin de l'année 2012, et généralisation des radars mobiles de nouvelle génération
- Possibilité de procéder à une prise de sang permettant de vérifier le taux d'alcool  par les infirmiers
- L'utilisation d'un éthylotest anti-démarrage sera rendue obligatoire sans délai pour l'ensemble des transports en commun
- Toute alcoolémie en situation de conduite supérieure à 0,8 g/l sera sanctionnée par le retrait de 8 points, contre 6 actuellement
- Téléphoner en conduisant, le téléphone tenu en main, sera sanctionné plus sévèrement, avec retrait de 3 points
- La circulation sur bande d'arrêt d'urgence et sur voie neutralisée sera plus sévèrement sanctionnée
- les bandes de rives sonores, destinées à éviter un endormissement du conducteur, seront généralisées sur les autoroutes  
- Plaques d'immatriculation de grande taille pour les deux-roues motorisés (portées à 21x27,5 cm)
- Pour ceux qui reprennent l'usage d'une moto après 5 années d'interruption, formation obligatoire
- Les conducteurs de motos et de tricycles devront porter un équipement rétro-réfléchissant


Avant toute chose, je pense qu'il faut se remettre en tête certains chiffres :
En trente-cinq ans, le nombre de tués à trente jours en France a été divisé par 3, passant de 16 445 en 1970 à 5 318 en 2005.
On peut également constater qu'en 10 ans le nombre de tués sur la route a été divisé par 2 en France pour se situer à environ 4 000.
50% des tués en Ville sont des piétons dont la majorité ont commis des imprudences, mais ils sont comptabilisés dans ces chiffres.
Augmentation du parc des 2 roues de 10% l'an depuis 2 000 pourtant les chiffres de la mortalité motarde baisse ?
CHERCHEZ LES MENTEURS ALORS ????


Les mesures du Gouvernement :
- La suppression des panonceaux annonçant les radars fixes : Après la levée de boucliers des usagers de la route, suspension de la mesure et mise à la place de radars "pédagogiques". Résultat, en pleine période de marasme budgétaire, on dépense (aux frais des contribuables of course) des dizaine de millions d'Euros pour rien.
- Les excès de vitesse de +50 km/h seront qualifiés délit dès la première infraction :   On va stigmatiser les conducteurs de véhicules, en les faisant passer pour des délinquants.
- Les avertisseurs radars étaient interdits, mais toujours suite à la levée de bouclier du 18/06/2011, machine arrière du gouvernement : on ne touche à rien, on va juste changer le nom pour ne pas perdre la face.
- les autres mesures généralistes sont là, uniquement pour noyer le poisson, pour délayer les mesures à but mercantile, dans un déluge de mots et de phrases creuses ou peu parlantes pour la majorité des gens, encore qu'il est prévu par ci-par là, des mesures de rehaussement des amendes et du nombre de points supprimés. Il ne faut surtout pas s'écarter de trop de cette logique économique de ce CISR.

Puis viennent les mesures spécifiques pour les 2 roues :
- Plaques d'immatriculation (format A4 papier) : Comment dire ?  c'est une évidence, cette mesure permettra d'avoir nettement moins d'accidents, puisque vu la taille de la plaque, elle jouera comme un parachute freinant de fait la progression. Autre argument, on veut s'aligner sur l'Allemagne, pas de chance, ils sont entrain de réduire la taille de leurs plaques pour les aligner sur nos plaques actuelles.  De qui se moque t-on ? Cette plaque n'étant par définition pas aérodynamique, augmentera un peu plus la consommation des machines, mais l'essence ce sont 80% de taxes dans les poches de l'état. De plus, cerise sur le gâteau, l'infraction ainsi crée permettra de faire rentrer de l'argent dans les caisses.
- Formation obligatoire pour ceux reprenant une moto après 5 ans : dans l'esprit, cela peut se comprendre. Mais j'imagine que ce "stage" sera le même que pour la formation au pilotage des 125 cm3, c'est à dire complètement bidon, uniquement basé sur le paiement des heures théoriques de formation non sanctionnées par un permis par exemple.
- Le port obligatoire d'un équipement rétro-réfléchissant : s'ils avaient précisé de nuit, on aurait pu comprendre que le but recherché était la sécurité. Mais non, c'est par tout temps et en tous lieux. Dans leurs "attendus" le CISR présente les motards comme des gens ne respectant rien, comme étant ceux qui de leur faute plombent les chiffres des statistiques sur les morts en un mot on nous désigne comme les "seuls ou presque" responsables. Pour mémoire, un accident sur deux impliquant un 2 roues trouve ses sources dans une faute d'inattention ou de conduite du véhicule 4 roues.  Or là, ils parlent d'un équipement rétro-réfléchissant, c'est donc que nous ne sommes pas assez visibles (conséquences logiques de leur analyse) c'est que nous sommes donc victimes de défauts de conduite et d'attention de la part des automobilistes. C'est marrant cette contradiction non ? Cela fait plus de 5 mois qu'ils avaient prévenu les équipementiers motos pour la fabrication à grande échelle de gilets fluos, donc les derniers chiffres de la mortalité routière ne sont en rien le facteur déclenchant quoi qu'ils prétendent.

Il convient de noter que suite aux diverses manifestations organisées, le gouvernement est revenu en arrière, ce ne serait plus un gilet fluo comment mentionné dans le dossier qu'ils ont remis à la presse, mais des brassards à porter jour et nuit. Ils en ont profité pour virer la Madame Sécurité Routière, Mme MERLI. Mais cela ne règle rien sur le fond. Quoi de plus stupide que cette mesure, d'autant plus qu'on veut l'imposer aux motards, mais on fait l'impasse sur les 125cm3 et les scooters. Plus stupide, tu meurs. Mais bien sûr cela permettra de créer une nouvelle infraction, et ainsi de faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'Etat.

De manière plus générale, il est frappant de voir comment les chiffres de la sécurité routière sont manipulés. En 30 ans, le chiffre des morts a été divisé par 3, et en 10 ans par deux. Dans le même temps, le parc des véhicules à moteur a été multiplié par combien ?  On mélange tous les 2 et 3 roues pour en faire une analyse. Mais comment comparer un automobiliste qui prend une 125cm3 ou un 3 roues uniquement avec une formation bidon, sanctionnée par rien, même pas un permis. Comment comparer un motard avec un permis de conduire et un pilote de scooter dont la conception même de la machine rend cette dernière instable ? Pourquoi classer les 3 roues dans les motos, alors qu'il n'y a pas de permis spécifique, véhicules prennant la même place qu'une voiture, et pour les autres, ce sont des scooters à 3 roues, rien à voir avec la moto. Pourquoi ne pas instaurer la moindre mesure visant les piétons qui pourtant représentent 50% des morts en ville et sont, bien souvent à l'origine de leur propre accident, par inattention ou négligence. Pourquoi ne pas cibler les automobilistes qui roulent alors qu'ils sont sous l'emprise de neuroleptiques qui causent un amoindrissement de la vigilance et de la réaction ? Pourquoi ne met-on pas la moindre mesure ciblant les personnes âgées qui continuent à rouler alors qu'elles n'en ont plus la capacité physique et intellectuelle ? Il y a 20 000 morts/an à cause d'accidents domestiques  et 11 000 morts/an par maladies nosocomiales. En réalité, on prend trois fois plus de risques en allant à l'hôpital qu'en prenant sa voiture ou sa moto. Et pourtant on ne va pas à l'Hôpital tous les jours. Mais là, les associations sectaires sur la "violence routière" ne s'expriment pas, car dans leur logique, un mort sur la route équivaut au moins à quatre morts dans les hôpitaux. C'est du grand n'importe-quoi.

Que dire de plus, si ce n'est encore et toujours des mesures prises dans l'urgence, sans concertation en amont, par des technocrates sûrs de leur science, mais en réalité complètement déconnectés de la réalité et de la vie de la société. Qu'il faille de la répression pour imposer des règles de vie en communauté et de partage en l'occurrence de la voie publique, çà c'est une évidence. Mais en regard de cette répression, il faut de la prévention, se montrer pédagogues, ouverts etc... Prenons l'exemple des USA la circulation est restrictive, limitée, les infractions sont relevées mais ne sont pas "vicelardes" comme ici en France, les gens ont compris l'enjeu, et respectent les règles. Là, à force de créer des interdits, on ne sait même plus ce qui est autorisé, et de fait cette quantité d'interdits poussent les gens à les transgresser. C'est l'effet inverse qui se produit.


_________________________________________________________________________________
Choose your life : Ride and Live Free or Die...
avatar
WebMaster
Administrateur
Administrateur

Son Age : 67
Ville et C.P : Roanne (Loire)
Harley-Davidson : Road-King99, Limited 2015
Date d'inscription : 11/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum